Anick Loisel

Arts visuels
Littérature et conte
MRC de Bonaventure
Langue parlée : Français

DÉMARCHE

Elle s’exprime à travers l’écriture poétique et les arts visuels depuis 40 ans. Utilisant sa créativité dans chacune des sphères de sa vie, elle aime se servir de l’art comme moyen d’expression et de revendication.

Sa recherche artistique s’appuie sur des thèmes variés tels que l’identité, la nature, la création instinctive, la trace que nous laissons sur terre. Ils alimentent son art. Elle se questionne sur son rôle en tant qu’artiste et femme. Elle incorpore des textes et des objets d’interaction dans le montage de ses expositions pour une pluralité d’émotions.

En définitive, les différentes disciplines qu’elle pratique se nourrissent, se supportent et se renforcent, tout en demeurant des productions indépendantes où un dialogue s’installe pour raconter une histoire.

__________________________________________________________________________________________

BIOGRAPHIE

Née à Montréal en 1968, Anick déménage en Gaspésie vers l’âge de deux ans. Au secondaire, elle s’investit en théâtre et en écriture. Début de son intérêt pour la photographie. Suit des études en lettres à Rimouski puis de nombreux cours à l’UQAM en scénarisation cinématographique et en communication.

Retour en Gaspésie en 1991. Elle suit plus d’une cinquantaine de formations artistiques et en communication, s’initie en autodidacte à la peinture, anime et coréalise deux émissions culturelles. En 2011, après quelques expositions solos et en groupe, elle présente une exposition importante au Musée acadien de Bonaventure, Ô, AVENTURE MARITIME, qui débouche sur une invitation aux Rencontres internationales de la photo en Gaspésie. En 2012, elle lance un premier livre à compte d’auteur, de textes et photographies, et est invitée au Salon du livre de Rimouski. Elle s’initie au haïku, pour la réalisation en 2013 d’une exposition haïga-photo, TEMPS SUSPENDU, présentée à Gatineau puis à Paspébiac, l’Anse-à-Beaufils et Sainte-Anne-des-Monts.

Co-fondatrice en 2015 du Collectif les Zumanistes, les 7 femmes artistes ont présenté trois expositions en Gaspésie : LA FARCE CACHÉE DE LA DINDE et L’INSOUTENABLE LÉGÈRETÉ DES MÉDUSES 1 et 2. 

En 2018, l’exposition CRÉ-A, présentée au Café culture du Centre culturel de Paspébiac, met en scène ses créations en techniques mixtes et en peinture fluide. Avec le groupe ARTER, groupe composé d’artistes gaspésiens, elle co-organise depuis 2016 des journées de créations collectives sur le territoire. Le groupe a à son actif cinq expositions, la dernière a été présentée d’octobre 2022 à janvier 2023, au Centre culturel de Paspébiac, et mettait en vedette 14 artistes.  

En 2019, elle s’initie aux encres acryliques et à l’alcool, dont elle apprécie la fluidité, la transparence et la luminosité des couleurs. En 2020 débute le projet collaboratif d’un webzine sur l’art, Territoire, qui sera publié en mars et juin 2021 et qui remporte un grand succès. Elle anime de février à juin 2022 un atelier en collage numérique avec des élèves de la Polyvalente de Paspébiac, projet qui a culminé par un vernissage. Sélectionnée par la Vieille usine de l’Anse-à-Beaufils, elle présente à l’été 2022 l’exposition engagée en collage numérique, Cris et chuchotements.

À venir : En 2023 et 2024, elle prépare actuellement une exposition collective, avec 3 artistes de la Gaspésie, ayant comme thème le processus créatif. Des activités de médiation culturelle seront présentées dans les écoles du territoire.

Specialtie(s)
  • Techniques mixtes
  • photographie
  • encres
  • collage numérique
Service(s) offert(s)
  • Coach en développement de projet en art et en culture
  • Animation d’ateliers ou formations en créativité et en art
Affiliation(s) professionnelle(s)
  • Culture Gaspésie
  • Musée acadien du Québec
  • Centre d'artistes Vaste et Vague
  • RAAV
  • Espaces F