Moïse Marcoux-Chabot

Arts médiatiques et communications
MRC de la Haute-Gaspésie
Langue parlée : Français

Documentariste de la relève, Moïse Marcoux-Chabot s’inscrit à la fois dans la tradition du cinéma direct québécois et dans la nouvelle génération de vidéastes engagés révélée par le Printemps érable. Originaire de Saint-Nérée de Bellechasse, il a habité Québec, Montréal et Rimouski avant de s’installer en Haute-Gaspésie, avec sa jeune famille. Créateur autodidacte et perfectionniste, il réalise, produit et distribue ses films lui-même depuis 2006.

Ses réalisations récentes documentent avec sensibilité des expériences individuelles et collectives de résistance et de résilience. Il s’est intéressé notamment à l’éthique de l’image, à la répression policière, aux luttes écologistes, à la néoruralité et à l’autonomie alimentaire. Après avoir représenté la Gaspésie à la Course des régions 2013 et marqué les imaginaires avec son court-métrage Lespouère, il y a réalisé la série documentaire Ramaillages, produite à 100% par l’Office national du film du Canada.

Service(s) offert(s)
  • Réalisation, Direction-photo, Montage, Formation, Projections, Conférences, Recherche, Assistanat
Distinction(s)
  • Nomination aux Gémeaux 2020, dans la catégorie «Meilleure émission ou série originale produite pour les médias numériques : documentaire» (Ramaillages)
  • Prix du meilleur court-métrage documentaire au Festival Cinema on the Bayou 2018 (Lespouère)
  • Grand prix du Concours de court-métrages gaspésiens Les Percéides 2014 (Lespouère)
  • Prix «Tourner à tout prix» à Regard sur le court-métrage au Saguenay 2014 (Lespouère)
  • Mention spéciale de L’INIS au Gala Prends ça court! 2014 (Lespouère)
  • Finaliste de La course des régions 2013 (Gaspésie 2023)
  • Finaliste de La course des régions 2013 (Sons étranges)
  • Muse Cinéma/Vidéo de l’Université Laval 2009 à Québec (Jeune fille; caméra).
Affiliation(s) professionnelle(s)
  • Paraloeil
  • Table de concertation interrégionale en cinéma
Spécialité(s)
  • Documentaire